VHL et Pancréas (2020)

Professeur Pascal HAMMEL  –  Gastro-Entérologue
Hôpital Paul Brousse

Le pancréas est une des atteintes les moins graves du VHL. La tumeur du pancréas est une tumeur neuroendocrine qui ne doit pas être opérée si sa taille ne dépasse pas 2 cm.

Dans le VHL, maladie génétique,toutes les cellules du pancréas sont concernées par la mutation. Il n’est pas rare que les patients aient plusieurs tumeurs du pancréas. Les tumeurs endocrines du pancréas sont les moins fréquentes et touchent un patient sur 7 ou 8.

Plus fréquents sont les kystes (petites poches liquides), qui sont toujours bénins. Beaucoup de paients se plaignent de douleurs au pancréas : ces douleurs sont rarement en rapport avec le pancréas (elles peuvent être causées âr un intestin irritable, un hémangioblastome de la moelle entre autres. Ces kystes n’ont pas d’incidence sur le diabète

Nouveaux traitements des tumeurs du pancréas

  •    Traitements antiangiogéniques
  •     Chirurgie
  •     Thérapies ciblées (sunitinib)
  •     Radiothérapie interne (injection d’un liquide radioactif qui va se fixer spécifiquement dur les récepteurs des tumeurs endocrines)
  •      Chirurgie large sur le pancréas. Si les tumeurs sont trop nombreuses, il existe des traitements qui peuvent les stabiliser.

Conclusion :

Large palette de traitements. Les dossiers de patients doivent être présentés en STAF de médecins compétents dans tous les domaines (radiologiemédecine nucléaire – Chirurgien endocrinologue – gastroentérologue – oncologue)

Février 2020

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email