Essai clinique MK 6482 – le point – juillet 2020

Essai clinique avec MK6482 (appelé à l’origine PT 2977)

Dr. Rachel GILES – Association VHL Pays Bas

 

Les résultatsde l’essai clinique internationalmulticentrique de phase II ont été présentés par le Dr Eric Jonasch à la réunion annuelle de la Société Américaine d’Oncologie Clinique (ASCO) qui s’est tenue de façon virtuelle du 29 au 31 mai 2020

Cette étude arecruté 61 patientsayant eu un diagnostic génétique de maladie VHL, ayant une ou plusieurs tumeurs détectables des Cellules Claires du Rein (CCR) sans traitement préalable par médicaments anticancéreux, sans métastases, et en bonne condition. Ces patients ont été traités avec le nouvel inhibiteur du facteur d’induction de l’hypoxie HIF 2a: MK 6482 (appelé à l’origine PT 2977°

L’objectif final de cette étude était de montrer une réduction de 30% ou plus des tumeurs du rein. Les données présentées ont démontré que 28% des patients ont atteints cet objectif alors que 87% des patients ont eu une réduction de la taille de leurs tumeurs.

Aucun patient n’a connu de progression de la maladie pendant le traitement. La durée moyenne de réponse a été de 6 mois. 58 des 61 patients restent sous traitement.

Alors que l’objectif premier était les tumeurs du rein, MK  6482 a aussi abouti à la réduction d’hémangioblastomes du cerveau et de la moelle. Les données liées à ces résultats supplémentaires n’ont pas encore été analysées.

MK 6482 a bien été toléré et la plupart des effets secondaires étaient légers ou modérés. Moins de 10% des patients ont eu des manifestations sévères, mais aucun menaçant la vie

Conclusion du Dr Eric Jonasch :

« les patients VHL ont un risuqe de développer différentes sortes de cancer et autres tumeurs, et il n’y a pas actuellement de traitement approuvé. Nous nous sentons encouragés par les résultats de cet essai clinique et attendons de voir d’autres études sur le MK 6482 alors que nous œuvrons à rendre ce choix de traitement ouvert auxpatients VHL. Ces études suppléméntaires incluent le fait d’essayer MK 6482 pour voir s’il empêche le développement de nouvelles tumeurs chez les patients qui ont la maladie de VHL

Traduit de l’anglais par JJ Crampe

Print Friendly, PDF & Email