RECHERCHE DE PHEOCHROMOCYTOMES ET DE PARAGANGLIONS

NOUVEAUX STANDARDS POUR LES EXAMENS (Juillet 2014)

 

De nouvelles recommandations dans le domaine de la clinique viennent d’être approuvées par la société d’endocrinologie (aux USA) en juin 2014 pour la recherche de présence de Phéochromocytomes (P) et de Paraganglions (PGL).

  1. La recherche de PPGL doit toujours comporter la mesure des métanéphrines plasmatiques libres (obtenues par un échantillon de sang) ou des métanéphrines urinaires fractionnées (obtenues par un échantillon d’urine).
  2. Pour le prélèvement sanguin, il est maintenant demandé que le patient soit en position de supination (couché sur le dos) pendant au moins 20 minutes (idéalement 30’) entre le moment où l’aiguille est introduite et celui où le sang est prélevé,
  3. L’analyse des échantillons de sang doit être faite en utilisant les normes (standard de référence) du test en position couché sur le dos et non pas assis, afin de diminuer les risques de faux résultat négatif (qui manquerait un PPGL existant).

Cette décision a été prise sur la base des découvertes que les prélèvements sanguins en position assise entraînaient un nombre accru de résultats faussement positifs, ce qui veut dire que les patients doivent être re-testés. La raison de cela est que l’émission de catécholamines par les nerfs périphériques et les glandes surrénales est stimulée par la position debout ce qui provoque des niveaux de catécholamines plus élevés dans le sang qu’en la position couché sur le dos, lors du prélèvement de sang.

Selon ces nouvelles recommandations, les recommandations de VHLA vont être corrigées, on pourra lire :

« mesure annuelle des métanéphrines plasmatiques libres (sur du sang prélevé 20 à 30 minutes en position couché sur le dos, après insertion de l’aiguille) ou des métanéphrines urinaires fractionnées (avec application par le patient des recommandations pour le recueil et le stockage réfrigéré). Les analyses seront faites en utilisant la chromatographie liquide avec un spectromètre de masse ou une détection électrochimique et en utilisant les références du prélèvement en position couché sur le dos pour le résultat de l’examen du plasma. Tous les résultats positifs doivent faire l’objet d’un suivi. Le suivi pourra comporter des études biochimiques répétées (par exemple le test de clonidine) ou un scanner ou une IRM (si le scanner n’est pas approprié).

« Guidelines on Pheochromocytoma and Paraganglioma » ; J Clin Endocrinol Metab June 2014, 99(6) 1916-19178

 

Traduit de l’américain par JJ CRAMPE

Manuels de référence VHL

logo_pdf Le manuel de base (cliquez ici)
logo_pdf Pour vous procurer VHL expliqué aux enfants (cliquez ici)

Photos AG 2017